Histoire du test de QI

Paul Broca (1824-1880) et Sir Francis Galton (1822-1911) font figure de pionniers en matière d´évaluation de l´intelligence. Ils pensaient pouvoir déterminer l´intelligence en mesurant le volume crânien. Selon eux, plus ce périmètre crânien était important, plus la personne était intelligente.

Leur acolyte contemporain Wilhelm Wundt (1832-1920) évalua l´intelligence par l´introspection : la capacité humaine à réfléchir. De nos jours, les méthodes et les idées de ces scientifiques sont dépassées et ne sont naturellement plus utilisées pour les tests de QI mais elles constituent une page essentielle de l´histoire du test de QI.


Le premier « vrai » test de QI

Le premier test d´intelligence moderne de l´histoire du QI a été mis au point en 1904, par Alfred Binet (1857-1911) et Theodore Simon (1873-1961). Le Ministère de l´éducation français de l´époque chargea ces deux psychologues de développer un test pour différencier les enfants souffrant d´insuffisances intellectuelles des enfants uniquement paresseux. Le test de QI Simon-Binet était né. Ce test est constitué de plusieurs composants tels que le raisonnement logique, l´identification des rimes et la désignation des objets.

Le résultat du test de QI d´un enfant donné, par rapport au groupe d´âge correspondant, livre des informations sur son développement intellectuel : l´enfant est-il en avance ou en retard par rapport aux autres ? Le QI était calculé selon la formule : (âge mental/âge réel) X 100. Ce test connut un succès retentissant en Europe et aux États-Unis. Prenez connaissance de l´article suivant intitulé théories sur l´intelligence ou passez un test de QI.